10 trucs pour améliorer vos impacts presse !

Vous pensez avoir tout fait pour vous faire entendre ? Vous avez rédigé le meilleur des communiqués ? Votre fichier est à jour ? Mais vous n’arrivez toujours pas à avoir un seul article dans la presse. Comment expliquer cela ?

Voici 10 conseils infaillibles pour obtenir efficacement une importante couverture média pour votre entreprise ou votre client.

1. Connaître le journaliste et la publication avant de décrocher le téléphone.

Il vous faut déterminer avec précision une liste de médias en affinité avec votre sujet ainsi que les journalistes susceptibles d’être intéressés parce que vous souhaitez leur proposer de diffuser. Si vous n’êtes pas abonnés à un service de fichier  presse, vous pouvez toujours essayer d’ établir une liste en récupérant les coordonnées dans l’ours des magazines. Mais, c’est un exercice fastidieux qui ne garantit même pas d’avoir les coordonnées directs des journalistes que vous souhaitez atteindre. Ne tentez pas non plus de joindre le secretariat des journalistes, vous risquez d’aggraver vos chances de réussites.

Une fois que vous savez qui cibler, vous devez également savoir ce que le journaliste à récemment écrit en effectuant un rapide travail de veille. Vous éviterez ainsi de lui proposer le même sujet. En faisant ce travail de veille, vous allez pouvoir lui proposer des idées d’articles avec des angles convaincants et pertinents.

2. Toujours savoir comment et quand un journaliste veut être contacté.

Certains journalistes souhaitent être contacter uniquement par téléphone, d’autres vont préférer email, et d’autres encore veulent des nouvelles de la manière la plus démodée  qui soit- par la poste. Aujourd’hui certains demandent même à être contacter via twitter, si , si.
Vous l’aurez compris, contacter le journaliste oui ! Mais contactez le avec les bons outils, c’est mieux !

3. Clarifier votre message avant de l’envoyer

Il n’y a rien de pire pour un journaliste que de recevoir un communiqué de presse en copie carbonne ou de recevoir l’appel de qui ne connaît pas la société pour laquelle il travaille les relations presse. Avant de décrocher le téléphone, rédigez -vous une fiche avec des infos claires et/ou des chiffres clés. Les journalistes sont extrêmement occupés. Ils ne pourront vous consacrer au plus 30 secondes. Autant être convaincant et très vite !

4. Communiquer les informations  clés

N’ayez pas peur de mâcher le travail au journaliste. Plus vous donnerez des informations claires et impactants dès le premier paragraphe plus vous aurez de fortes chances d’être repris. Pensez à noter les informations primordiales comme une adresse url où le journaliste pourra récupèrer le plus d’infos si besoins.  Vos informations de contacts sont également nécessaire. Ne vous étalez pas à donner trop d’informations. Juste la bonne coordonnée suffira.
5. Faites attention à ce que vous envoyez par e-mail. 

Ne jamais envoyer une pièce-jointe par exemeple si elle n’a pas été demandé par exemple. Les journalistes se méfient énormement des virus et d’autres n’ont pas le temps d’aller regarder votre pièce-jointe.  Aussi, soyez incisif  ! Evitez les routes trop longues. A bas les bouchons ! Dites non aux ponctuations excessives !!!! Enfin, n’envoyez surtout pas un mail groupé avec les adresses mails visibles. Cela traduit un manque de rigueur et d’effort de votre part. Ne runiez donc pas tout votre travail juste en apuyant sur le bouton envoyer.

6. Lors de l’appel d’un journaliste, présentez-vous directement. 

Si besoin, rafrachez lui la mémoire si vous avez déjà travailler ensemble. C’est bateau mais présentez-vus clairement et demandez lui si c’est le bon moment pour le joindre . Encre une fois, les journalistes sont débordés d’appels. Si vous soihaitez aveoir du succès, devolppez des relations privilégiées avec le journaliste. Il vous reconnaitre plus facilement lors de vos prochains appels.

7. Au téléphone, n’hésitez pas à proposer votre aide

Vous pouvez lui demandez les sujets sur lequesl il travail actuel. Cela vous permettra de vous positionner sur vos prochains sujets ou d’apporter un angle différent. Aussi, assurez-vous lui prêter votre épaule pour une assisante quelqueconque même si elle n’est pas utile pour l’immédiat. Il pourrait revenir vers vous à un autre moment.

8. Ne jamais faire de promesses que vous ne pourrez pas tenir.

Rien de meiux pour anéantir une relation avec un journaliste que de lui promettre des choses que vous ne pourez finalement pas avoir. Le meux est de lui proposer de revenir vers lui le plus rapideemnt possible sans jamais fermer la porte.

9. Ne faites pas de relances trop agressives. 

Tandis que  certains journalistes vous assureront une couverture après un simple appel téléphonique d’autres peuvent avoir besoin d’autres informations pour confirmer un retour.  Aussi, veillez à offrir aux journalistes les éléments supplémentaires dont ils auraient besoin pour compléter leur histoire : photos, références clients, chiffres … Tout doit être prêt dans un press kit dédié.
10. Chaque fois que possible, utilisez le téléphone.

D’une part, vous obtiendrez de meilleurs retours et des relations constantes. De plus, il est beaucoup plus facile pour un journaliste de supprimer un e-mail ou d’envoyer un rapide «non» plutôt que de vous raccrocher au nez. Laissez toujours un message clair sur le répondeur et essayez de le joindre à d’autres plages horaires les prochaines fois ( bien évidemment, respectez les horaires de bureaux) jusqu’à ce que vous l’ayez eu en direct.
Les relations avec les médias sont essentielles pour d’efficaces relations publiques.  Il est donc important dedévelopper une solide compréhension de ceux-ci et de d’améliorer votre façons de communiquer avec les protagonistes. Une fois que vous aurez développez ces fondamentaux, vous obtiendrez les meilleurs résultats.

156 vues
156 vues Rédiger un commentaire
Pas de commentaire

Laisser un commentaire